Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Julie Desbu

Il était une fois un long we au paradis ... WE de Pâques « oblige » ☺ (4 jours) nous prenons la direction d’un archipel que nous ne connaissons pas encore : Les Australes et plus précisément de l’île de Raivavea. 

Après 1h45 de vol (c’est long pour faire 700kms) nous arrivons enfin à destination. 
Soleil de plomb sur un aérodrome de fortune ... le ton est donné! 

RAIVAVEA
RAIVAVEA

Nous sommes accueillis par Linda avec les traditionnels colliers de fleurs. Couleurs, odeurs... on est bien arrivés 😃 et je sens que nous allons être bien ! 

Après un petit tour de l’île en voiture (24 kms) avec Linda qui nous sert de guide, nous prenons conscience de l’île magnifique sur laquelle nous avons atterri. 
La végétation est extraordinairement dense et les zones de cultures importantes. Nous sommes en pleine saison du pamplemousse et il y en a absolument partout... on va se régaler. 

Linda nous commente, avec bonheur,  les histoires de son île 🌴 et nous fait une rapide présentation des activités à faire ici : 
Vélo / rando / baignade / kayak/pêche / bateau jusqu’au motu ... 

RAIVAVEA
RAIVAVEA
RAIVAVEA

Pendant ces 4 jours nous allons donc découvrir : 

Le fameux motu piscine! C’est un peu l’attraction de Raivavea... le lieu à ne pas manquer ...

C’est vraiment pas étonnant car ce que nous  venons de  découvrir ressemble vraiment à un petit paradis. 

On se croirait perdu au milieu de nulle part, seuls au monde ... Ici on pourrait jouer aux Robinson sans aucun problème. 

Une île de rêve, un lagon de + de 50 nuances de bleus et un repas barbecue agrémenté de langoustes, de bénitiers, de poissons cru coco et d’un pain ipo absolument divin. 

La baignade dans la « piscine » et la balade sur mon île déserte finiront de combler ma journée. 

Lulu mènera la vie dure aux bernard L’hermitte, apprendra à plonger (il y a encore un peu de boulot...), à chercher des coquillages pour les colliers, une journée 100% aquatique... elle retrouvera même une copine de sa garderie ! 😜

RAIVAVEA
RAIVAVEARAIVAVEA
RAIVAVEA
RAIVAVEARAIVAVEA
RAIVAVEA
RAIVAVEARAIVAVEA

Mais le « côté montagne » de Raivavea est également magique ! Aussi nous avons effectué la traversée de l’île via la route intérieure. 

Nous avons été prévenu que la route était dangereuse (mortelle même) et qu’il faudra descendre des vélos ! 

Mais nous serons même obligés de pousser les vélos bien plus tôt que prévu car l’un des deux va crever et nous venons à peine de pénétrer dans la traversière ... mais bon, on se dit que nous allons pousser 3 kms et que nous verrons après !
Il y aura bien des habitants de l’autre côté ! Quelqu’un qui pourra nous dépanner..

Je crois que même si nous n’avions pas crevé, nous n’aurions pas pédalé beaucoup plus, car la pente qui s’annonce devant nous fait du 45% (on l’apprendra après) 

RAIVAVEA
RAIVAVEA
RAIVAVEA

La végétation est grandiose, des caféiers, pamplemoussiers, taro, uru, avocats, piments, manguiers, des fleurs partout et arrivés en haut, après 1.5kms de montée terrible, nous découvrons un panorama à couper le souffle.

On pose les vélos et on souffle ... on déguste un pamplemousse pour limiter notre consommation d’eau car nous avons à peine 1 litre pour la journée. Et franchement ça va pas être facile ! 
(La bouteille s’est explosée par terre en partant et les magasins sont fermés) 

La redescente n’est franchement pas plus facile ... il faut « résister à l’appel de la pente ». Impossible à faire sur un vélo comme ceux-là !

Nous sommes à présent dans une forêt de pins. Ça sent les Landes ici. Et c’est totalement fou ! 

RAIVAVEA
RAIVAVEA
RAIVAVEA

En retrouvant la route principale, nous espérons trouver des habitants pour avoir le numéro de téléphone de Linda ... ça serait cool qu’elle vienne me chercher ! Parce qu’avec mon vélo crevé le retour va être galère ! 

Mais avant ça, direction la plage (toujours en poussant le vélo et sans croiser personne)  pour y déguster Sandwich et bananes... 

Encore un spot de rêve où nous passerons un long moment ... 

Je pense que Lulu va devenir un poisson en fait ... 

RAIVAVEA
RAIVAVEA
RAIVAVEA

Et la suite, vous l’avez deviné : 

Fred partira en vélo jusqu’à la pension pendant que moi je pousserais le vélo ... Finalement ici il y a vraiment peu d’habitants et ça se voit car je croiserai presque personne ! J’aurais parcouru plus de 2/3 du chemin, lorsque Linda arrivera à mon secours ... ! 

RAIVAVEA
RAIVAVEA


Les soirées chez Linda sont toujours agréables. On discute, on échange, on partage et on mange divinement bien... 
Un véritable moment convivial qui fait de cet endroit un véritable lieu d’accueil et de partage.

RAIVAVEA
RAIVAVEA
RAIVAVEA


Les jours se suivent et ne se ressemblent pas vraiment … 

Les plages de l’île sont à l’opposé de « chez nous », alors les vélos nous permettent de les rejoindre et de profiter... Ici l’image de l’île déserte prend vraiment un sens ... une plage pour nous tout seul et une étrange sensation de vivre au bout du monde !! (Ok c’est un peu le cas puisqu’il n’y a aucune terre entre les Australes et l’Antarctique) 

RAIVAVEA
RAIVAVEA
RAIVAVEA

Mais Raivavea c’est aussi l’île des benitiers, alors on en découvre partout ... et si ce n’est pas sous l’eau, ce sont les coquilles vides  sous l’eau et sur terre.

Un petit tour en kayak pour observer les benitiers nous permettra de prendre conscience de toutes ses sublimes couleurs et de la richesse des coraux de ce lagon. 

RAIVAVEA
RAIVAVEA
RAIVAVEA

Une autre facette de l’île, c’est aussi une île aux cochons 🐷 ... Ils sont presque plus nombreux que les habitants et en tout cas plus nombreux que les chiens ... Ils sont engraissés par les nombreux fruits qui chutent au sol à longueur de journée / à longueur d’année … De vrais cochons bio !

RAIVAVEA
RAIVAVEA

Raivavae reste un endroit  loin de tout et donc très protégé. Seulement 10 petits bateaux (de croisière) y passent chaque année ... 
Un endroit à découvrir ...

Mais c’est déjà l’heure de rentrer. Le soleil nous a accompagné pendant ces 4 journées magnifiques, mais c’est sous une belle grosse pluie que nous quittons Raivavea. 

RAIVAVEA
RAIVAVEA
RAIVAVEA

 

Merci à Linda de la pension Linda pour ce formidable accueil. 
Merci aux habitants croisés (ils n’étaient pas nombreux), à vos sourires et petits mots.
Merci à la maman de Linda, qui a montré à Lulu comment confectionner des colliers de coquillages (à moi aussi par la même occasion)
Merci à Snow le chien protecteur 

Notre route se poursuit ... vers d’autres découvertes ... bientôt ! 


 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Paloozaland 14/05/2020 09:26

Magnifiques photos,et l'endroit est tout simplement superbe, on aurait dit un petit paradis. L'endroit idéal pour se changer un peu les idées.