Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Carnet de voyages : des aventures, des rencontres, des anecdotes

Retrouvez nos aventures, nos rencontres, nos expériences de vie à travers le monde ... De l'Afrique, à l'Amérique du Sud, puis de l'Asie à l'Océanie en passant par l'Amérique Centrale... Des coups de coeur, des coups de gueule mais toujours de belles expériences.

A LA RECHERCHE DU MONARQUE DE TAHITI

A LA RECHERCHE DU MONARQUE DE TAHITI

Le Monarque de Tahiti est un petit oiseau endémique de Tahiti, classé en danger critique d’extinction.

Aujourd'hui avec l'aide d'Alain, membre de l'association Manu SOP, nous partons en balade dans la vallée de la Papehue afin d'observer les zones de nidification du monarque, et de voir si des naissances ont eu lieu. C'est aussi l'occasion de découvrir une belle vallée jusqu'alors méconnue de nous.

Grâce à des efforts continus de protection des nids, l'association MANU SOP a comptabilisé 23 couples sur l'île dont 8 dans cette vallée.

A nous de trouver les nids et les bébés monarques !

L'entrée de la vallée est superbe ... L'entrée de la vallée est superbe ...

L'entrée de la vallée est superbe ...

Le RDV avec Alain est fixé à 8h30. Bien entendu, je me perds en essayant de le trouver mais heureusement Vini et Vodafone existent ... Je téléphone..."HELP, on est perdu !"

Demi-tour et je retrouve Alain qui nous attend pour nous guider toute la matinée à travers la forêt...

Rien que la route pour accéder au site est superbe et nous sommes pressés de pénétrer dans la vallée.

Les présentations faites, nous entrons dans la vallée dont l'accès est règlementé. En effet, pour permettre à la nature de reprendre ses droits, les accès sont limités et surtout encadrés.

Nous entrons en longeant la réserve d'eau potable de la ville. Cette dernière est entourée de manguiers, bananiers, de fleurs ... Superbe ! Et ça commence juste ... :-)

Et au milieu coule une rivière ... Et au milieu coule une rivière ...

Et au milieu coule une rivière ...

On pénètre alors dans une forêt dense où coule une rivière en son milieu. Nous suivons un petit sentier que l'association commence à baliser avec des panneaux indiquant :
- le nom des arbres,
- Importés ou non
- Impact de cet arbre sur la nature Tahitienne. 

Cela va permettre de créer un sentier pour les enfants des écoles alentours afin de les sensibiliser à leur environnement et à l'importance de la forêt qui les entoure.

Le sentier est donc assez facile d'accès. Nous traversons à plusieurs reprises la rivière qui serpente dans cette vallée tellement sauvage.

 

Je suis heureuse de découvrir enfin cette autre facette de Tahiti... 

Le côté montagne, le côté vallée préservée, protégée, le côté "vert" de cette île.

Il faut savoir qu'ici les chemins sont plutôt difficiles d'accès car souvent situés sur des propriétés privées où il faut demander un accord de passage, ou payer un droit d'accès ou bien encore prendre les services d'un guide... Ici, avec notre sympathique guide, on profite !

 

Attention, première attaque de moustiques en vue ! Ils adorent la peau sucrée et tendre des popas (fraichement débarqués) que nous sommes... L'anti-moustique: ils rigolent en le voyant ...

Et c'est pas faute d'en essayer de différentes marques...

C'est par ici ?

C'est par ici ?

Le torrent est splendide ... des couleurs incroyables !

Le torrent est splendide ... des couleurs incroyables !

Le sentier pénètre rapidement dans la vallée, il se rétrécie à mesure que nous avançons.

Les chants des oiseaux sont rares... C'est d'ailleurs étonnant de ne pas voir d'animaux dans cette forêt... On s'attendrait presque à trouver des singes hurlants et bondissants de branches en branches, des perroquets, des oiseaux colorés de toutes sortes... Mais NON ! RIEN... Juste le cri, le cri, le criiiiiiiii du monarque que justement nous sommes venus découvrir...

Vite, on tente de le voir voler ...

Et bientôt on découvre qu'au dessus de nos têtes virevolte un couple de MONARQUE ! On essaye de les suivre du regard... Difficile au milieu de cette partie de forêt si dense.

Le nid est vite repéré (grâce à notre ami Alain) et l'on surveille l'entrée pour savoir si la maman ne viendrait pas nourrir son petit...

Les monarques vivent en couple et par zone bien définie. Ce couple, n'est pas très joueur... Alors on change de zone. On repère un autre nid, on s'installe face à la branche et on attend ...

Le couple ne va pas tarder à apparaitre ... Nous restons assis un bon moment à observer le jeu de ces jeunes adultes.

Attention, deuxième attaque de moustiques et celle-ci est ENORME ! Alain notre guide nous prête son anti-moustiques mais rien n'y fait...MOSQUITOS ATTAQUE...

Alors on lève le camp ...

Nid du monarque

Nid du monarque

A LA RECHERCHE DU MONARQUE DE TAHITI
A LA RECHERCHE DU MONARQUE DE TAHITI

Finalement nous verrons :
- 2 petits monarques dans leur nid (trop chou, on se croirait dans le dessin animé RIO)
- 3 couples dont 1 juvénile

Alain nous conduit désormais au centre de la vallée dans un superbe canyon. Cela monte bien et l'on a les pieds trempés à force de traverser le petit torrent, mais c'est grandiose !
On est seuls au monde (ou presque) !

Au detour d'un chemin, on arrive sur un nid de salangane (Sorte de tourterelles endémiques de Tahiti)... Ca vole et virevolte de partout ! On observe sagement ... 

 

 

 

La canyon où l'on observe les salanganes

La canyon où l'on observe les salanganes

A LA RECHERCHE DU MONARQUE DE TAHITI

Finalement, on rebrousse chemin car le canyon est désormais trop étroit ... On redescend de ce petit coin de paradis humide et frais, vers la fôret chaude et sèche. 

Nous pouvons entamner la descente vers le parking.

Toujours le nez au vent et les oreilles aux aguets ... On ne sait jamais le monarque peut surgir à tout moment :-) 

Et effectivement, un couple de juvénile (ailes plutôt marron) apparaît à côté de nous ! On passera un petit moment à l'observer... Génial !!

La suite du chemin est plus calme et nous arrivons à la voiture sous un soleil de plomb. 

Nous quittons notre guide sur le bord de la route. Il ne reste qu'à comptabiliser le nombre de piqures de moustiques ... Et c'est pas mal !

Un grand merci à Alain pour cette superbe balade, pour avoir partagé avec nous cette passion pour les monarques. 

A la prochaine !

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marie 10/02/2016 00:16

Géniales les photos Juju je crois que tu devrais être pigiste et faire des articles pour faire découvrir toutes ces magnifiques facettes naturelles polynésiennes

Julie 10/02/2016 01:26

C'est une occupation qui peut me plaire !
J'y songe !