Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Carnet de voyages : des aventures, des rencontres, des anecdotes

Retrouvez nos aventures, nos rencontres, nos expériences de vie à travers le monde ... De l'Afrique, à l'Amérique du Sud, puis de l'Asie à l'Océanie en passant par l'Amérique Centrale... Des coups de coeur, des coups de gueule mais toujours de belles expériences.

L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ? MOI OUI !!!

L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!

Comme chaque année nous sommes à la recherche d’une destination Africaine, où nous pourrions poser nos sacs pendant 3 ou 4 semaines…

L’ETHIOPIE … c’est là que nous irons

« L'image que l'on se fait de l'Éthiopie se réduit souvent à celle d'un pays pauvre et désertique, ravagé par la famine et la guerre. Pourtant, cette nation d'Afrique orientale possède une Histoire et une culture des plus fascinantes. Seul État d'Afrique à n'avoir jamais connu la colonisation, l'Éthiopie est forte d'une fière tradition de lutte pour l'indépendance.

Elle se distingue également par une variété de paysages insoupçonnée et un riche héritage chrétien orthodoxe, qu'elle a su préserver malgré la conversion des pays voisins à l'islam.

De toute évidence, un voyage en Éthiopie reste une aventure. Les infrastructures touristiques sont très limitées et le confort sommaire. Peu fréquentée, encore marquée par l'Histoire récente, l'Éthiopie accueille pourtant les voyageurs avec un grand sens de l'hospitalité, malgré la misère dans laquelle vit une partie de la population. »

Ce voyage fera l’objet d’une longue préparation de ma part …

Voyager à deux, en mode routard dans ce pays, lorsqu’on est limité par le temps, nécessite une véritable organisation…

Je suis donc en mode Ethiopien pendant les quelques mois qui précèdent le départ … J’ADORE ça ! Je m’imprègne de l’histoire, de la culture, des lieux, de la géographie … Et puis le jour J est enfin là !

L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!

Addis Abeba nous voilà … Enfin, nous voilà vite fait … Le vol est en retard, forcément ! Et nous avons juste le temps de nous rendre à l’hôtel, de dormir quelques heures, qu’il est déjà temps de prendre le taxi-brousse en direction de l’EST et de rejoindre Harar.

Le long, très long trajet … (12/13 heures) et est épuisant … Il fait chaud et nos organismes ne sont pas encore habitués à cette chaleur… Les pauses sont très appréciables … Nous faisons nos premières rencontres et apprécions déjà la curiosité, fort sympathique, des Ethiopiens. Beaucoup sont surpris de trouver 2 blancs dans un bus qui prend la direction de l’EST. Les touristes sont plutôt rares en Ethiopie et très rares par ici visiblement.

HARAR
HARAR
HARAR

HARAR

Après 13 heures de route, nous voici à HARAR. C’est l’une des seules villes musulmanes du pays. Ville fortifiée où la vie bouillonne… Comment trouver un hôtel ici, dans ce dédale de rue ?

Un jeune homme nous demande si nous voulons de l’aide … OUI, OUI, aide nous à trouver un hôtel s’il te plait …

Aussitôt dit, aussitôt fait … Nous voici dans un hôtel … On peut enfin se poser ! Nous donnons aussi RDV à notre jeune guide le lendemain car il s’est proposé de nous guider dans les marchés un peu plus à l’est… A demain !

En entendant, on part se coucher …

Les 3 jours qui suivent seront consacrés à la visite d’HARAR et de ces environs.

Notre petit guide de 14 ans, nous conduira à la frontière de la Somalie où nous ferons quelques randos et participeront aux fameux marchés aux bestiaux… notamment de superbes marché de chameaux. C’est un endroit incroyable …

Perdu là, quelques-part entre Harar et la frontière Somalienne. Des milliers de marchands de chameaux venus des pays voisins (Soudan-Erythrée-Somalie) pour vendre leur bête. Ici, ca discute, ça marchande, ça rigole ! Et ça observe, les 2 blancs perdus ici ! ☺

Quelle ambiance incroyable ...

Nous dégusterons également nos premiers cafés Ethiopiens… et participeront aux traditionnelles cérémonies du café.

Ici si tu veux un expresso et bien : c’est pas possible ! …

Le café est une tradition, un savoir-faire incroyable !

La cafetière en terre chauffe sur un petit brassier de charbon de bois… L’eau chauffe, bouillonne tranquillement… On la sort du feu, puis on la remet sur les braises et c’est reparti …

Cela dure 30 minutes (au moins) et quand il n’y en a plus et bien t’attend la prochaine cérémonie.

Nos premières découvertes Ethiopiennes sont hallucinantes …

HARAR est une superbe ville fortifiée, fière de son histoire, éloignée de tout … Cela semble si irréelle ! Et notre présence ici est assez folle.

Marché des chameaux ...
Marché des chameaux ...

Marché des chameaux ...

Nous avons sympathisé avec le gérant de l’hôtel et un après midi nous buvons un verre avec lui et des amis à lui. Nous avons une discussion très sérieuse sur la religion … et les amis en question, nous proposent de continuer le débat à la radio !

Ils ont une émission de radio et prennent l’antenne dans 10 minutes… le studio est juste là, à quelques mètres.

C’est sympa les gars mais débattre à la radio, en anglais, de religion… c’est pas possible !!

Ils sont déçus mais je me vois pas parler de tout ça à la radio … trop complexe (surtout en Anglais)

L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!
L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!

Pour notre dernière soirée ici, nous allons à l’autre bout de la ville pour assister à un drôle de rituel :

Le soir, les hyènes descendent des montagnes et encerclent la ville, qui a fermé ses portes. Ces charognards fouillent les poubelles en riant, à la recherche de viande avariée. Mais un homme, Ahmed, a décidé de nourrir ces hyènes et de les « inviter » à venir fouiller les poubelles à l’intérieur de la citadelle.

Elles sont désormais habituées à être nourris par l’homme et l’on se risque même à participer à tout ça …

Les hyènes sont devenus tellement inoffensives que de petites “ouvertures à hyènes” ou été aménagé dans la muraille de la cité pour permettent à ces charognards de venir manger les ordures. Une façon d’assurer presque gratuitement le nettoyage de la ville.

Des hyènes... Il y en a partout !
Des hyènes... Il y en a partout !
Des hyènes... Il y en a partout !

Des hyènes... Il y en a partout !

Nous finirons la soirée chez la grand-mère de notre petit guide. Il nous a invité à boire le thé chez lui. Son père et sa grand-mère sont là ! Nous communiquons grâce à notre petit guide, qui a appris l’anglais avec les touristes et parce que son père réussissait à lui payer une petite scolarité.

On lui promet de l’aider à rester scolarisé … Nous verrons plus tard que cette promesse sera compliquée à tenir.

De retour à la chambre, nous offrons à notre ami de quoi vêtir sa famille (chaussures/vêtements) et quelques fournitures scolaires. Il pleurs de joie … et moi aussi.

On voyage pour voir des pays, des cultures différentes… mais je voyage aussi et surtout pour faire ce genre de rencontre. Merci à toi mon ami pour ta gentillesse et ton grand cœur.

Où que tu sois aujourd’hui j’espère que tu vas bien ….

Un petit café maison ...
Un petit café maison ...

Un petit café maison ...

Demain on repart à Addis !

Après être restés bloqués pendant 4h au milieu de la route à cause d’un accident, nous arrivons à Addis en plein milieu de la nuit.

Un taxi nous dépose dans un hôtel où nous passerons une toute petite nuit … L’hôtel est sans disant : chic car au milieu de la nuit, les « petits hôtels » sont tous fermés à triple-tours !

Nous n’avons pas le choix et passerons donc 4h dans cet hôtel de luxe Ethiopien avant de repartir en direction du Nord du pays dès le lendemain matin à l’aube.

Notre chambre de-luxe !

Notre chambre de-luxe !

Nous nous installerons dans un taxi brousse et allons découvrir un nouveau paysage… de nouvelles personnes, un nouveau décor !

Les rencontres faites dans les transports sont toujours un peu folle … Nous passerons 2h à discuter avec notre voisin. Il nous raconte la vie, son pays dont il est très fier…

Il nous raconte que la route sur laquelle nous circulons a été faite par les Italiens pendant la seconde guerre mondiale. En effet, Mussolini étant venu récupérer l'un des obélisques d'Aksoum en 1937 pour l’ériger à Rome Ce n’est qu’en 2008 que le monolithe démembré a retrouvé son emplacement à Aksoum.

La route est néanmoins dans un état correct pas comme la suite du trajet … la route a été faite par les chinois et c’est donc très mal fait… Les éthiopiens que nous rencontrons n’aiment pas les chinois ! Ils travaillent mal, ne parlent pas (ou n’osent pas) parler avec les éthiopiens, ne s’intègrent pas… Bref, notre pote nous explique que les routes faites par les chinois sont pourries. Tout comme un gars que nous rencontrerons dans un café, nous démontrera très vite qu’il n'aime les chinois.

Nous sommes en train de boire un verre et des chinois s’installent à la table derrière nous. L’éthiopien nous dit : Regardez et écoutez !

Il se lève et jette son téléphone portable de marque xxx (chinoise) sur la table des 2 pauvres gars. Il leur dit : ça marche plus, ça vient de votre pays, tu me le répare ?
Sans rien répondre, les chinois commencent à bricoler le téléphone… Et miracle : ça re-fonctionne !
Je pousse un soupir de soulagement pour eux …
L’éthiopien nous dit : « faut bien qu’ils servent à quelque-chose ! »

Bon et bien au moins, on est prévenu !

L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!
L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!

La suite de notre programme sera très chargée :

  • Un petit arrêt à Bahar Dar, petite ville située au bord d’un lac. C’est là que nous visiterons nos premières églises (catholiques et orthodoxes). Ici, il est même possible de faire du pédalo …On se croirait dans une petite ville européenne. Etonnant !

Fred a bien failli se battre avec un gars au moment du départ de l’hôtel car il essayait de nous faire payer je ne sais plus trop quoi et insistait très fortement … Heureusement le taxi brousse est arrivé et l’un des mecs du bus est descendu pour les séparer.

Bah qu’est ce qui se passe ? On se détend ! ☺

L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!
L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!
L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!
  • Gondar : Prochaine étape !

A l’arrivée du taxi brousse en ville, Fred est toujours très contrarié par sa bagarre de ce matin et ne veut plus écouter les rabatteurs qui nous sautent littéralement dessus. Ca va être sympa de trop un hôtel sans leur aide … Après quelques tours et détours, nous y parviendrons ! Et l’on sympathisera même avec un mec qui nous amènera jouer au billard en ville. Ouf, voilà Fred réconcilié avec les Ethiopiens.

Gondar a précédemment été la capitale de deux empires éthiopiens. La ville abrite les vestiges de plusieurs châteaux royaux.Elle abrite encore de nombreuses ruines des palais impériaux, de nombreuses églises, ainsi que des bâtiments d'architecture fascite hérités de l'occupation italienne. C'est toujours, aujourd'hui, la ville où se concentrent la plupart des élites lettrées traditionnelles.

C’est un endroit incroyable ! Nous nous sentons un peu en Europe … mais vraiment pas en Afrique de l’Est.

Gondar
Gondar

Gondar

  • Randonnée de 4 jours dans le parc national de Siemens

Pour visiter ce parc, nous avons « besoin » d’un guide, d’un cuisinier ☺ et d’un porteur… Nous les trouvons facilement au bureau des guides. Après de longs préparatifs… achats de la bouffe pour 4 jours et préparation des sacs, nous voici enfin parti en direction de ce massif montagneux…

Le paysage est absolument spectaculaire et compte le plus haut sommet d’Éthiopie : le Ras Dejen.
Ce parc est le refuge d'animaux extrêmement rares, comme le babouin gelada, le renard du Simien ou Walia ibex, sorte de chèvre qu'on ne trouve nulle part ailleurs.

Forcément, je passe des heures à admirer les babouins … Je force le guide à s’arrêter à chaque nouvelle rencontre. Et comme, nous sommes en pleine saison des amours, le spectacle, les cris sont grandioses. Je suis méga fan !

Fred partira à la recherche des renards un peu plus tard avec le guide pendant que j’admire mes babouins.

4 jours et 3 nuits de camping… 4 jours de marche dans un paysage superbe ou les montagnes sont séparées par des vallées profondes et offrent de vastes panoramas sur les vallées creusées de canyons accidentés.

Le panorama spectaculaire qu’offrent les montagnes du Simien est considéré comme rival du Grand Canyon du Colorado... ☺

Ici, on s’y sent bien et l’on profite des repas préparés par notre cuisinier « étoilé » ! Il enfile chaque soir sa toque et son tablier et c’est avec fierté qu’il cuisine ! C’est avec fierté aussi, qu’il nous demandera un méga pourboire car celui qu’on lui laisse est insuffisant pour son classement au guide Michelin ☺

Notre guide est lui d’une gentillesse incroyable et même si nous ne parlons pas la même langue, nous nous éclatons avec lui.

Même si nous sommes moins haut qu’au Népal, l’altitude réveille à nouveau mon mal des montagnes et un œdème apparait à nouveau sur mon visage : Elephant woman est de retour. Décidemment je ne suis pas faite pour l’altitude !!

Après la montagne, les singes, la nature, l’altitude nous revenons à la civilisation. Une après-midi de répit avant de rejoindre le nord du pays.

L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!
L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!
L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!
L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!
L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!
  • Découverte d’Aksoum et des églises de la région du Tigré

Cette ville se trouve dans la province du Tigré à la frontière Erythréen. C'est l'un des centres religieux de l'Église éthiopienne orthodoxe.

C’est d’ici que nous allons entamer un périple étrange dans cette province à la recherche des églises du Tigré.

Non sans avoir pris le temps de découvrir les fameuses stèles aksoumites qui figurent parmi les plus grands monolithes façonnés par l'homme. (35 mètres de haut). Encore un lieu étrange !

AKSOUM
AKSOUMAKSOUM

AKSOUM

Pour moi, une église est un bâtiment construit et édifié par l’homme et elle doit se trouver dans un endroit accessible à tous. Et bien nous allons découvrir qu’en réalité, il n’en est rien !

Après avoir rejoint le village de Mekele en taxi-brousse, nous allons donc nous allouer les services d’un guide pour découvrir la région du tigré.

La région est une zone très aride et les paysages vraiment spectaculaires. Nous allons donc partir en quête des plus fameuses églises de la région.

Pour y arriver, il faut parfois grimper pendant 2h / 3h dans la montagne sous une chaleur écrasante ou carrément escalader une paroi vertigineuse avec l’aide de tous les enfants du village qui n’hésitent pas à me pousser les fesses, tirer les bras (limite les cheveux) pour m’aider à avancer.

Arrivés au sommet de l’une d’entre elles, Fred sera paralysé par le vertige. Il faut avancer sur la falaise sur une portion de 1m de large avec le vide à nos pieds.

Ces églises sont incroyables. On entre parfois à 4 pattes tellement l’entrée est petite. Creusées à même la roche, comme dans une caverne. Les peintures que l’on découvre sont magnifiques.

Les balades pour atteindre les églises sont toujours incroyables … Nous nous demandons à chaque fois, ce que nous allons bien pouvoir découvrir !

Les enfants des villages sont toujours super heureux de nous voir et nous accompagnent dans notre périple discrètement, avec le sourire et la joie de vivre.

Nous allons d’ailleurs dans plusieurs écoles de brousse pour y déposer des fournitures scolaires auprès du directeur.

Cette région du Tigré est absolument grandiose et l’on se régale chaque jour… Notre guide est adorable et nous passons 3 jours extraordinaires à ces côtés.

C’est un peu triste que nous le quittons au soir du 4 ème jour. Nous allons dîner ensemble dans un petit restaurant.

Il nous dit que demain matin, il passera nous dire aurevoir avant que nous prenions le taxi-brousse prévu vers 6h30.

Si le dîner fut très sympathique, la nuit le fut nettement moins … Résultat d’un truc que nous avons sans doute mangé au resto

Le lendemain matin, notre guide est absent au point de RDV. Déçus nous partons à la gare routière, non sans le chercher du regard pendant de longues minutes… Le taxi brousse finit par partir … Tant pis, nous ne lui dirons pas aurevoir une dernière fois !!

Quelques minutes plus tard, le portable du conducteur sonne et il me passe le téléphone sans que je ne comprenne rien à se qu’il me raconte … Et là, je me retrouve en communication avec notre ami. Il s’excuse de ne pas nous avoir dit aurevoir mais il a été malade toute la nuit et à raté le réveil. Il semble vraiment désolé de nous avons quitté comme ça et nous donne plus de bons plans pour la suite du voyage …

L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!
L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!
L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!
L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!
L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!
L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!
L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!
L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!
L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!

Direction LALIBELA

C’est sous un orage terrible que nous arrivons à destination. Les sacs qui sont attachés sur le toit du van, sont trempés … Une fois arrivés à Lalibela, nous partons vite nous installer dans un petit hôtel… On prend une douche froide et tentons d’étendre nos affaires mouillées …

Glagla… Pas une fringue sèche à se mettre dessus ! C’est pas marrant !!

Lalibela … Pour avoir parcouru de nombreux forums, livres, guides avant de partir, LALIBELA reste pour moi quelques choses d’incroyable à découvrir.

Ici on compte 11 églises monolithiques taillées dans la roche. L’aménagement du site a été conçu pour que sa topographie corresponde à une représentation symbolique de la Terre Saintes, d'où son appellation de « Jérusalem Noire ». La tradition dit qu'elles furent taillées au début du 13ème siècle pour permettre aux Chrétien orthodoxes Ethiopiens d'avoir sur leur terre leur « propre Jérusalem ».

Dès le lendemain, nous visiterons le site et accompagnerons les pèlerins au travers des dédales du site : Incroyable ! Incroyable paysage ! Incroyable recueillement ! Incroyable site ! Incroyable sourire …

Lalibela ... endroit incroyable !
Lalibela ... endroit incroyable ! Lalibela ... endroit incroyable !

Lalibela ... endroit incroyable !

Nous avons trouvé un petit snack dans lequel nous avons (en 2 jours) nos petites habitudes … ☺ La TV y est allumée sur CNN lorsque nous entrons pour diner. Quelques minutes après avoir commandé, la serveuse vient nous voir :

  • Vous êtes Français, c’est ça ?
  • Oui, oui pourquoi ?

Elle nous montre la TV ! Et l’on découvre DSK menotté, entouré de flics. Je me rapproche et comprend la situation …

  • Vous êtes Français ? Comme DSK ? La honte !!

Euh oui, tu m’étonnes … Voilà comment être mal vu !!! Merci DSK ☹

L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!

Bref, La fin de la découverte implique aussi notre retour à Addis Abbeba et par conséquent la fin des vacances … Euh, non, je veux pas rentrer !

Quoique finalement notre visite d’Addis sera rapide … J’aime pas les villes, trop de monde, trop de voiture, de bruits, de pollution … Et nous avons choisi un magnifique hôtel qui s’avère être un hôtel de passe ! Notre nuit sera terrible …

Finalement vite, on veut rentrer !!

L’ETHIOPIE restera un voyage à part dans la hiérarchie des voyages, des rencontres, des échanges. Des souvenirs, des paysages, des visages, des discussions a jamais gravés dans nos cœurs !

L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!
L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!
L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!
L'ETHIOPIE ... Ca ne vous fait pas rêver ?  MOI OUI !!!
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

tourisme éthiopie 11/07/2018 14:33

L'Éthiopie est justement une destination touristique incontournable et malgré son seuil de pauvreté, le pays a été déjà désigné comme meilleure destination touristique du monde par le Conseil européen du tourisme et du commerce en 2015. Le pays possède une richesse culturelle incomparable ainsi que des sites qui valent réellement le détour, et ce n'est nullement la richesse ou la pauvreté d'un pays qui va faire obstacle aux touristes qui ont soif d'aventure et de découverte ;)

Fab 11/10/2016 03:06

Très beau récit ... merci !

Marie 10/10/2016 00:41

Enfin je me languissais de ces récits toujours captivants et émaillés de petites anecdotes savoureuses !
Bravo pour la carte Ça permet de mieux visualiser géographiquement le pays et de suivre votre périple

Julie 10/10/2016 21:20

Contente que ça te plaise ...