Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Carnet de voyages : des aventures, des rencontres, des anecdotes

Retrouvez nos aventures, nos rencontres, nos expériences de vie à travers le monde ... De l'Afrique, à l'Amérique du Sud, puis de l'Asie à l'Océanie en passant par l'Amérique Centrale... Des coups de coeur, des coups de gueule mais toujours de belles expériences.

NEPAL : LE TOUR DES ANNAPURNAS

Un jour j’ai décidé qu’il fallait se bouger …
Un jour j’ai décidé que partir faire un trek, UN VRAI, était une bonne idée
Un jour j’ai rêvé que je gravissais les Annapurnas au Népal …

Et je me suis réveillée…. Il était temps d’y aller !!

NEPAL : LE TOUR DES ANNAPURNAS

Dans mon trip, j’ai encore trouvé des potes pour m’accompagner. Je crois que je commence à faire des adeptes… :-)

Alors nous voici sur le tarmac de Katmandou un jour de grève Nationale. Cela arrive rarement là-bas mais lorsque nous sommes arrivés le pays était paralysé depuis plusieurs semaines. Pas de bus, des vols intérieurs très limités, les routes barrées par les manifestants, les commerces fermés... Katmandou : ville morte.

Nous avons été accueilli à l’aéroport par Rishi de l’agence Sunshine Trekking. C’est avec lui, son pote Uttam et un porteur que nous devons partir pour l’aventure autour des Annapurnas.

NEPAL : LE TOUR DES ANNAPURNAS

Mais voilà que déjà nous avons un dilemme à résoudre.

La grève évoquée plus haut paralyse le pays et par conséquent nous ne pouvons pas prendre le car qui devait nous conduire au départ du chemin de rando.

Deux Solutions :

-Changer radicalement les plans et faire un autre trek dans une autre vallée… mais moi je suis pas motivée…

-Prendre deux avions (vous savez des micros-avions dans lesquels je DETESTE monter) et rejoindre un village perdu au milieu de pas grand-chose… Mais de là nous pourrons démarrer le trek dans le sens inverse...

Sur le papier, la 2ème solution semble tout à fait envisageable et retient notre préférence.

Rishi s’assurera que les vols sont disponibles et dès le lendemain nous quittons cette ville déserte, non sans avoir été enfermé dans un distributeur de billets de 1 mètre carré (à 3) pendant prêt de 30 minutes au passage des manifestants…

L’aventure Népalaise commence !!

NEPAL : LE TOUR DES ANNAPURNAS

Il nous restera ensuite à regagner l’aéroport, en marchant, en montant dans quelques bus avec nos sacs … Bref, galère !

Mais nous y sommes … Nous y sommes dans ce micro avion ! Quelle idée, on aurait dû choisir l’autre option et partir tranquillement faire l’autre trek ou mieux (ou pas) on aurait dû partir à la plage :-)

Mais NON, nous sommes dans ce petit avion direction … je ne sais plus ! Tout ce que je sais c’est que nous survolerons des montagnes des pics et des apics. J’ai l’impression qu’on pourrait toucher le sommet de ces montagnes ! Ca doit être très beau mais je n’arrive pas à apprécier… Vivement le plancher des vaches !!

Il nous faudra 2 jours pour arriver à destination. Nous ferons une escale dans une superbe ville au bord d’un lac magnifique … les sommets sont là sous nos yeux ! Et dès le lendemain, nous ne poserons au milieu des montagnes … C’est d’ici que se termine normalement les circuits, nous on va le commencer par là !!

Une folie ? Oui surement un peu !

NEPAL : LE TOUR DES ANNAPURNAS NEPAL : LE TOUR DES ANNAPURNAS

Pour ce premier jour, l’objectif est de grimper tranquillement jusqu’au refuge où nous passerons la nuit.

Habituellement les trekeurs arrivent au sommet en 8 jours, nous allons le rejoindre en 2 jours mais par un autre versant…

Pour cette première journée, les sensations sont bonnes et nous découvrons des lumières, des couleurs d’une pureté incroyable. On se regale !

L’arrivée au refuge se fait tranquillement … En ayant marché presque 6h tout de même ! Mais ce n’est rien par rapport à la journée qui nous attend demain …

NEPAL : LE TOUR DES ANNAPURNAS
NEPAL : LE TOUR DES ANNAPURNAS
Bonne nuit !!

Bonne nuit !!

Si nous avions su ce qui allait se passer maintenant, aurions nous fait ce choix ? Aurions nous tenter cette aventure ?

NON je ne le pense pas !

Perso, et même si je suis à l’initiative de tout ça, je n’ai pas REVER à CETTE aventure, pas celle-là !

Après une nuit très mauvaise pour tout le monde, tiraillés entre le mal des montagnes et le mal au ventre, nous sommes debout à 3h du mat’.

C’est maintenant que l’ascension commence, que LA journée des vacances débute… Et la journée va être longue !

Nous partons donc du refuge avec pour seul éclairage une lampe frontale aux piles faiblardes et la lune qui nous offre un décor sublime.

Grandiose ! J’en profite tant que je vois encore quelque chose et cela ne va pas durer.

On grimpe tranquillement, de toutes manières on a pas le choix car nos jambes répondent doucement et l’on est déjà très vite essouflés.

Le jour se lève déjà et l’on découvre un paysage très minéral qui sera bientôt recouvert de neige. Puis, la tempête de neige se déchaîne… Nous sommes 2 par 2 à compter nos pas dans l’ascension qui devient vraiment dure.

On fait 20 pas, on s’arrête … On les compte lentement … 1 – 2 – 3 – 4 -5 oulala, il reste 15 pas à faire ! je vais pas y arriver … :-( ….. 18-19-20 ! STOP ! On s’arrête, on s’observe, pas de mots, pas de paroles, c’est bien trop épuisant !! Et l’on repart !

La neige tombe de plus belle et l’on voit à peine le chemin … Il manquerait plus qu’on se perde !

L’ascension durera 7 h ! Et on en a bavé ! Arrivés au sommet, les nerfs lâchent pour certain… la fatique se fait sentir et l’on est congelé ! La neige, le vent, le froid …

Nous avons gravi le mont THORONG LA qui se trouve tout de même à 5416 mètres

Pause au son de la guitare qu’un Népalais teste au sommet ! Qui a eu l’idée de monter une guitare ici ???

Les photos aux sommets prises et les sandwichs avalés, nous repartons … le sentier descend légèrement … mais faut pas croire que c’est plus facile ! Nous aurions bien aimé pouvoir descendre facilement mais encore une fois, les sensations corporelles (mal de tête, souffle cour) nous rappellent que nous sommes à + de 5400m d’altitude et qu’il faut y aller doucement.

NEPAL : LE TOUR DES ANNAPURNAS
NEPAL : LE TOUR DES ANNAPURNAS
NEPAL : LE TOUR DES ANNAPURNAS

Après 12h/13h de marche, nous voici arrivés au refuge où nous devons passer la nuit.

Nous sommes crevés, épuisés et moi je suis « morte de froid ».

Pendant que mes 3 compères ont encore un peu d’énergie pour aller manger, jouer à UNO et discuter avec les autres randonneurs, moi je reste au lit sous une pile de couverture (environ 8) et j’ai encore froid… Impossible de me réchauffer. Je ne peux pas manger, rien boire… ça va pas fort !!

Rishi, notre guide entre dans le refuge au moment où j’en sors en courant pour aller vomir dans les toilettes. C’est le signal !!

Le signal que quelque chose ne va pas bien et que nous devons redescendre car il est possible que je sois en train de faire un oedème et dans ce cas il faut absolument perdre de l’altitude.

Plusieurs problèmes :

- Je n’ai plus aucune force et je suis incapable de marcher.

- Il va bientôt faire nuit et il faut donc faire vite

- Mes compères sont en train de manger et il faut vite ranger les sacs, vider les assiettes et partir.

- Il faut me trouver un « moyen de transports » !


Je grimpe donc sur une mule … en laissant mes amis ! Mais la mule ne veut pas avancer ! Je redescend ! Il faut trouver une autre mule …

Du coup, tout le monde est prêt au moment où je grimpe sur la deuxième mule …

Et tout cela me demande un effort incroyable… C’est totalement fou.

C’est presque inconsciente que la descente commence… je me tiens au cou de l’animal qui me trimballe comme une fardeau inerte… La nuit est tombée et mes camarades de jeu fonce dans le noir…

Il est des moments comme ça, ou l’on se dit qu’on a pas le choix et où l’on ne réfléchit plus à rien. On avance parce qu’il faut avancer, on garde les yeux ouvert parce qu’on a pas le choix. Je n’arrive quasiment pas à respirer ! Trouver de l’oxygène est difficile ! Il faut descendre !

Cela va durer 3 heures … 3 heures de tortures pour les pieds, les genoux et les chevilles des 3 autres… Moi, je me réveille en arrivant à notre nouveau gîte ! Nous avons dévallé plus de 1300 mètres. On doit se trouver à 4000m désormais ! Je devrais pouvoir éviter l’œdème.

On se jette, ou plutôt on s’écroule sur le lit … Nous y passerons une terrible nuit …

C’est pas si simple de respirer finalement :-)

NEPAL : LE TOUR DES ANNAPURNAS NEPAL : LE TOUR DES ANNAPURNAS
Le lendemain, je suis vivante !

Un énorme œdème est apparu sur mon visage !

Vous avez vu le Seigneur des Anneaux ? Vous voyez Golum ? Et bien se sera mon portrait pour les prochains jours ! Pourvu que cela ne reste pas comme ça :-)

NEPAL : LE TOUR DES ANNAPURNAS

Les jours suivants seront plus cool :

-Parce que nous redescendons et le chemin est plus facile …

-Parce que nous avons fait 2 jours en 1 en ayant marché 16/17 h d’un coup et que du coup nous avons le temps

-Parce que le froid est moins glacial

-Parce que l’œdème disparaitra progressivement. Chaque matin, mon portrait sera tout de même celui de Golum mais il reprendra forme humaine dans la journée.

-Parce que l’on s’habitue à l’altitude ( on est quasi tout le temps entre 3800 et 3300)

-Parce que les journées filent à un rythme fou

-Parce que nous croisons des villages, des gens, des trekers

-Parce que chaque jour, nous sommes motivés par la découverte d’un nouveau paysage, nouveau décor de rêve

-Parce que nous savons que la soirée au rythme des discussions, des parties de UNO sera super agréable

-Parce qu’en arrivant on trouve maintenant une bière ou un coca pour nous remettre

NEPAL : LE TOUR DES ANNAPURNAS
NEPAL : LE TOUR DES ANNAPURNAS
NEPAL : LE TOUR DES ANNAPURNAS
NEPAL : LE TOUR DES ANNAPURNAS
NEPAL : LE TOUR DES ANNAPURNAS

Et au bout de 10 jours nous arrivons en ville … Le choc !

Finis l’isolement, le quiétude de la montagne, les soirées entre nous …

La grève est désormais finie et les routes ne sont plus barrées et nous allons pouvoir regagner Katmandou tranquillement en bus.

Nous y resterons une journée à flâner. Les rues ne sont plus désertes et les boutiques ont retrouvé vie.

Bognath
Bognath
Bognath

Bognath

Nous flânerons encore quelques jours à Katmandou et visiterons les fameux temples de Bognath ... L'ambiance ici aussi est particulière ! J'adore y observer les pèlerins, les visiteurs, les gens qui s'y presse et ceux qui s'y promènent ...

NEPAL : LE TOUR DES ANNAPURNAS

Après les derniers achats en ville ... Ville qui a retrouvé des allures depuis la dernière fois ou nous sommes passés ... il est temps de dire aurevoir à Rishi et Uttam et de reprendre l'avion !

Un grand merci pour cette belle aventure. Un grand merci pour m'avoir sauvé la vie !

NEPAL : LE TOUR DES ANNAPURNAS
NEPAL : LE TOUR DES ANNAPURNAS
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Marie 25/03/2016 23:34

Génial et super prenant çar on se dit que tu aurais pu y laisser ta vie !!
Je retrouve ton style enjoué malgré l'épisode "tragique" Rien que d'y penser j'en frissonne ...

julie 28/03/2016 22:04

Facile d'en rire maintenant ... Sur le moment, c'était moins drôle il faut bien le reconnaître !!

julie 28/03/2016 22:04

Facile d'en rire maintenant ... Sur le moment, c'était moins drôle il faut bien le reconnaître !!